Environnement : Avis réservé du CESE sur la modification des statuts du CEN

Environnement : Avis réservé du CESE sur la modification des statuts du CEN

Changements en préparation pour le CEN (Conservatoire d'Espaces Naturels)

 

Saisi par le Gouvernement sur un avenant à la Convention constitutive du CEN (Conservatoire des Espaces Naturels), le CESE s'est prononcé sur le projet en commission et en séance plénière.

Créé en 2011, le CEN a pour missions " d'exercer des activités dans le domaine de la conservation et de la gestion des milieux naturels".

Il en est ressorti un avis réservé à l'unanimité sur le projet de toilettage de ce GIP (Groupement d'intérêt public). Auditionné il y a quelques jours par le CESE, Bertrand Turaud, directeur de Cabinet de Joseph Manauté, Membre du Gouvernement en charge de l'Environnement a présenté le projet de délibération qui consiste à prolonger l’existence du GIP de dix années, à modifier son nom pour qu’il devienne l’Agence néo-calédonienne de la Biodiversité, à élargir ses missions et à modifier sa gouvernance.

Audition en commission de Bertrand Turaud du cabinet de Joseph Manauté, Membre du Gouvernement en charge de l'Environnement

(Audition fin octobre de Bertrand Turaud, directeur de cabinet de Joseph Manauté, Membre du Gouvernement en charge de l'Environnement)

Les recommandations du CESE

Comme ce fut le cas en commission, le sujet a fait l'objet d'un débat lors de la séance plénière le vendredi 4 novembre.

Le CESE pointe :

-une inadéquation de l’outil par rapport aux besoins réels des populations.

-la structure n’est pas assez efficace, et les populations ne sont pas assez écoutées.

Malgré ces réserves, l’existence d’une telle structure est justifiée par son intervention sur l’ensemble du territoire en faveur de la protection, de la mise en valeur et de la gestion du patrimoine naturel.

Voici les 4 recommandations du CESE :

Recommandation n°1 : Prolonger l'existence du GIP pour une durée

de deux ans au lieu de dix.

Recommandation n°2: Accorder plus d'importance aux associations

et aux GDPL au sein du conseil d'administration.

Recommandation n°3 : Intégrer davantage les acteurs de terrain dans les prises de décision et dans leur mise en œuvre en leur donnant plus de moyens.

Recommandation n°4 : Rendre public les rapport d'activités et les bilans financiers pour assurer la transparence du fonctionnement du GIP.

Lien Avis n°28 : https://cese.nc/les-travaux/avis-et-voeux