Le CESE se penche sur l'E-éducation

2ème volet d’un important travail entrepris par le CESE-NC, suite à la situation de confinement que la Nouvelle-Calédonie a connu en début d’année, et qui a permis de mettre en lumière des manquements d’une part, dans le domaine du travail (vœu n°01/2020), d’autre part, dans celui de l’enseignement (vœu n° 03/2020) et enfin, dans celui de la santé (vœu non finalisé).

La commission de l’enseignement, de l’éducation, du travail et de la formation a souhaité aborder ce sujet en faisant dans un 1er temps, un bilan du confinement en matière d’éducation, puis dans un 2ème , en comparant les avantages/inconvénient du numérique dans l’enseignement à distance et enfin, en se questionnant sur l’avenir pour l’E-éducation au-delà de la crise.

De cette étude, il ressort plus de 17 propositions avec comme idée principale, un important manque de connaissances dans la compréhension et la maitrise des technologies numériques et par conséquent un fort besoin en formation afin de s’approprier des techniques d’usage des outils numériques et la dissémination des connaissances ainsi acquises.

Si la Nouvelle-Calédonie ne doit pas être à la traîne dans un environnement international digital et innovant, elle ne doit pas pour autant accentuer sa fracture numérique. La commission déplore donc la variété des stratégies selon les provinces et mêmes les communes (dont dépendent en partie les moyens pour équiper les écoles) et redoute que l’éclatement des compétences nuise aux élèves.

Cependant, le secteur d’emploi du  numérique a des besoins en croissance perpétuelle, notamment dans le domaine de la cyber sécurité en Nouvelle-Calédonie.

Adopté  à l’unanimité par la commission ce vœu propose donc des recommandations dont liste suit : voir document à télécharger.

Documents